NSA: Google et Facebook dévoilent les chiffres

SURVEILLANCEDésireux de regagner la confiance de leurs utilisateurs, les géants de l'internet ont publié le nombre de requêtes secrètes déposées par la NSA.

Une campagne du groupe

Une campagne du groupe "Code Pink" contre les programmes de la NSA. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs géants de l'internet, désireux de regagner la confiance de leurs utilisateurs, ont publié lundi le nombre de requêtes secrètes déposées par le renseignement américain, une première depuis les révélations d'Edward Snowden sur l'espionnage sur internet.

Ces révélations de Google, Facebook ou encore Microsoft, apparaissent une semaine après que les autorités américaines, conformément aux directives du président Obama, leur ont permis de dévoiler davantage d'informations sur la surveillance de leurs clients par le renseignement américain.

Requêtes légales

Le renseignement national a requis des informations sur 9000 à 10'000 comptes Google les six premiers mois de 2013, et sur 12'000 à 13'000 comptes les six mois les précédant, selon le blog officiel du géant de l'internet.

Toutes ces demandes étaient légales car elles ont été faites dans le cadre de mandat de justice délivrés par le tribunal chargé de contrôler les opérations du renseignement (FISA).

Un premier pas dans la bonne direction

«La publication de ces informations est un premier pas dans la bonne direction et défend les principes d'une réforme que nous avons appelée de nos vœux en décembre dernier», a expliqué le responsable juridique de Google Richard Salgado dans un post.

«Mais nous continuons à croire à la nécessité de davantage de transparence pour que chacun puisse mieux comprendre les mécanismes des lois sur la surveillance et juge si elles servent l'intérêt national».

Entre 4000 et 6000 comptes Facebook

Facebook a annoncé avoir reçu des mandats concernant 5000 à 6000 comptes sur les six premiers mois de 2013, 4000 à 6000 sur les six mois les précédant. Facebook possède plus d'un milliard d'abonnés.

Microsoft a révélé sur son blog officiel avoir reçu des demandes de la FISA sur 15'000 à 16'000 comptes d'utilisateurs les six premiers mois de 2013.

Quant à Yahoo!, des informations ont été demandées sur 30'000 à 31'000 comptes d'utilisateurs. Le groupe a précisé que les demandes de la FISA ne concernait qu'un centième d'un pourcent de l'ensemble de ses abonnés.

Pas d'autres détails

La publication de ces chiffres a été autorisée par le ministère de la Justice à condition que les entreprises respectent un délai de six mois après les requêtes déposées par la FISA.

L'arrangement passé empêche cependant les grandes entreprises de publier davantage de détails sur ces demandes. En contre-partie, les groupes ont retiré la plainte qu'ils avaient déposée auprès du tribunal secret chargé d'ordonner les programmes de surveillance (FISC, Foreign Intelligence Surveillance Court).

«Protéger les gens tout en étant transparent»

«Comme nous l'avons dit précédemment, nous croyons que les gouvernements ont la responsabilité de protéger les gens et qu'ils peuvent le faire tout en étant transparents», a écrit le responsable juridique de Facebook Colin Stretch sur son blog.

«Nous continuerons à demander que la surveillance à travers le monde soit réformée et a demandé davantage de transparence sur le niveau de demande d'accès des gouvernements aux informations en lien avec la sécurité des gens».

(afp/nxp)

Créé: 03.02.2014, 23h01

Galerie photo

Petit guide des scandales de la NSA

Petit guide des scandales de la NSA De Prism à Bullrun en passant par XKeyscore, retour sur les révélations explosives d'Edward Snowden.

Articles en relation

Snowden proposé pour le Nobel de la paix

Norvège L'Américain, qui a divulgué l'ampleur des écoutes menées par l'agence NSA, a été proposé mercredi comme candidat au prix Nobel de la paix par deux parlementaires norvégiens. Plus...

Quand les applis deviennent espions

SURVEILLANCE Selon le New York Times, la NSA et son homologue britannique collectent quantité de données sur les utilisateurs d'applications sur smartphone. Plus...

Les géants du Net craignent le flou autour de la NSA

WEF 2014 L'avenir du secteur technologique est prometteur, selon les responsables réunis au Forum de Davos. Il subsiste toutefois des nuages, comme les pratiques d'espionnage et les inquiétudes sur la vie privée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.