Les podcasteurs vaudois cartonnent sur le web

High-techMarco Brienza et Benoît Curdy font partie des chroniqueurs de NipCast, un réseau né à Lausanne. Rencontre avec ces férus du micro qui mettent sur pied un jour de conférence à l’EPFL.

Marco Brienza et Benoît Curdy devant le Swiss Tech Center de l’EPFL, où se tiendra la conférence NipConf.

Marco Brienza et Benoît Curdy devant le Swiss Tech Center de l’EPFL, où se tiendra la conférence NipConf. Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

De la science, du divertissement et de l’information à emporter dans votre poche: c’est le concept du podcast. Téléchargeables sur votre smartphone, des capsules sonores dédiées à tous les sujets imaginables permettent de pimenter vos trajets du matin.

Les podcasts sont le plus souvent réalisés par des amateurs passionnés, comme le Vaudois Benoît Curdy, qui est chaque semaine au micro de Nipcast. «L’idée de créer nos chroniques est née alors que nous faisions partie de la radio Fréquence Banane avec un ami, Michael Monney, et avec Marco Brienza», raconte Benoît Curdy. Passionnés de technologie, les deux comparses lancent il y a cinq ans leur première émission au sein de Nipcast, baptisée NipTech. Cinq ans plus tard, NipTech a conquis l’audimat, caracolant à 4000 téléchargements par épisode, ce qui le place parmi les chroniques technologiques francophones les plus écoutées.

Des heures de préparation

Connectés depuis leur ordinateur, les animateurs débattent chaque lundi de l’actualité, dénichent des bons plans et font un tour d’horizon de tout ce qui touche à leur domaine. «Une émission demande environ 5 heures de travail, entre la préparation des sujets, l’enregistrement diffusé en live sur internet, puis le montage», explique Benoît Curdy. «Cela prend beaucoup de temps, mais nous le faisons tous par passion.»

Entraînée par le succès de ce premier podcast, la famille vaudoise NipCast s’est depuis agrandie avec des intervenants de France, du Luxembourg ou du Canada, pour traiter de sept thèmes allant de la vente à l’éducation, en passant par le sport ou la monnaie Bitcoin. Le Lausannois Marco Brienza s’occupe de l’émission NipSales, qui touche à tout ce qui concerne la vente. «Je suis vendeur et réaliser ce podcast est un hobby que je prends très sérieusement. Ce n’est pas de la bricole, mais de l’amateurisme au sens noble du terme», explique-t-il. Avec succès, puisque NipSales a déjà pointé dans le top 100 francophone. «La preuve que le mélange d’information et de divertissement fonctionne!»

Malgré cette popularité, les membres de NipCast ne souhaitent pas vivre de leur hobby, et la publicité est d’ailleurs absente des chroniques. «Nous ne cherchons ni des sponsors ni des annonceurs», souligne Marco Brienza. Une opinion que partage Benoît Curdy. «La communauté nous apporte énormément en retour: grâce aux gens que je rencontre à travers NipCast, j’ai accès à des infos très intéressantes.»

Changement de philosophie

Un idéal qui n’empêche pas de réfléchir à d’autres modes de financement, comme le projet en ligne Patreon, qui propose au public de payer pour soutenir les contenus de diverses communautés. «Ce serait un changement de philosophie très intéressant, donc pourquoi pas?» analyse Benoît Curdy. Dans tous les cas, NipCast n’est pas prêt de ralentir la cadence, puisque Benoît Curdy et Marco Brienza se lancent dans l’organisation de conférences. La première édition de la NipConf aura lieu vendredi 24 octobre sur le campus de l’EPFL (lire ci-dessous). D’autres podcasts à thème sont aussi en préparation. «Notre mot d’ordre est le partage, donc tout le monde est encouragé à nous rejoindre et à apporter ses compétences», conclut Benoît Curdy.


Plongez dans les technologies du futur à l’EPFL

La première édition de la NipConf, une journée de conférences et d’ateliers organisée par les podcasteurs vaudois de NipCast, aura lieu vendredi 24 octobre au Swiss Tech Convention Center de l’EPFL. Une quinzaine d’intervenants et dix installations interactives permettront au public de découvrir des thèmes comme les objets intelligents, les avancées dans le domaine des technologies de la santé, le biohacking, les drones ou encore l’impression d’objets en 3D. Notre coup de cœur à ne pas manquer: la conférence de la journaliste Florence Porcel sur l’exploration spatiale et le voyage sans retour prévu vers la planète Mars. A noter que la NipConf sera diffusée sur internet pour ceux qui ne peuvent pas y assister.

Plus d’infos et billetterie sur le site www.nipconf.com (24 heures)

Créé: 19.10.2014, 12h23

Ecouter les podcasts

Pour télécharger gratuitement les chroniques de NipCast, rendez-vous sur nipcast.com et sur iTunes

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...