Passer au contenu principal

Spotify se justifie après le départ de Thom Yorke

Le chanteur de Radiohead Thom Yorke a poussé un coup de gueule retentissant contre Spotify. Le site de streaming légal se défend en affirmant qu’il soutient les artistes.

Thom Yorke ne cautionne pas le système de rémunération de Spotify, trop pingre avec les artistes émergents.
Thom Yorke ne cautionne pas le système de rémunération de Spotify, trop pingre avec les artistes émergents.
Keystone
1 / 1

Payer moins de 10 francs par mois pour écouter légalement toute la musique que l’on veut? On ne présente plus le concept de la plate-forme Spotify qui revendique aujourd’hui plus de 25 millions d’abonnés.

Mais le modèle économique qui vise à rémunérer les artistes fait l’objet d’attaques… de la part des artistes eux-mêmes. Parmi eux, Thom Yorke, le chanteur de Radiohead, a retiré dimanche son album solo du site d’écoute. Il emboîtait le pas à Nigel Goldrich, du groupe Atoms for Peace.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.