Xing fait son trou derrière Linkedin

Internet Le réseau social professionnel allemand, qui cible la communauté germanophone, poursuit sa croissance en Suisse.

Au contraire de son concurrent, Xing mise sur la proximité.

Au contraire de son concurrent, Xing mise sur la proximité. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La croissance des réseaux professionnels en ligne en Suisse se poursuit. Xing annonce lundi avoir dépassé le million d'utilisateurs à fin juin ( 12% sur un an), dix jours après que son concurrent Linkedin a communiqué avoir franchi un nouveau cap dans l'espace germanophone (Allemagne, Autriche, Suisse).

Modèle «premium»

A fin juin, Xing comptait 1,023 million de membres en Suisse, selon un communiqué. «Environ 15% d'entre eux sont payants, avec une contribution annuelle de 155 francs», a précisé à AWP Yves Schneuwly, directeur de Xing Suisse.

Ce modèle «premium» payant - en comparaison très peu développé chez Linkedin - garantit aux utilisateurs concernés une meilleure visibilité et un choix plus vaste dans les préférences énoncées, par exemple dans la recherche d'un nouvel employeur.

Fondé en Allemagne en 2003, Xing n'est quasiment pas présent en Suisse romande, contrairement à Linkedin, et se focalise uniquement sur le marché germanophone. Il y est d'ailleurs mieux implanté que son concurrent américain: Xing revendique 14 millions de membres dans l'espace Suisse, Allemagne, Autriche et Liechtenstein, contre 12 millions à Linkedin ( 1 million pour Linkedin en six mois).

«Être un acteur régional»

«Dans nos secteurs d'activités, il y a deux manières d'exister: jouer dans la cour des géants, comme Google, Facebook ou Linkedin (576 millions d'utilisateurs pour ce dernier, propriété de Microsoft), ou être un acteur régional», explique M. Schneuwly.

«Nous avons opté pour la deuxième option. Les sociétés qui veulent opérer dans l'entre d'eux, comme a tenté de le faire le français Viadeo en versant dans le suprarégional, s'exposent à des déconvenues.»

Xing n'est cependant pas tout à fait absent en Suisse romande. «Un nombre croissant d'entreprises romandes qui cherchent à recruter du personnel compétent en Suisse alémanique sont présentes sur notre plateforme», précise Yves Schneuwly. «Nous y avons aussi quelques utilisateurs individuels, en principe bilingues puisque nous opérons en allemand.»

Les affaires vont plutôt bien. Au total, Xing annonce pour le premier semestre un bénéfice net de 15,4 millions d'euros (17,7 millions de francs), en hausse de 20% sur un an. Le chiffre d'affaires a bondi de 28% à 110,5 millions d'euros.

Xing compte 30 employés en Suisse. (ats/nxp)

Créé: 06.08.2018, 11h10

Articles en relation

Facebook a perdu 119 milliards en bourse

New York Embourbé dans les polémiques et pénalisé par des résultats décevants, le titre du réseau social s'est effondré à la Bourse de New York. Plus...

Le nombre d'utilisateurs de Twitter baisse

Etats-Unis Le nombre d'actifs mensuels du site de microblog a reculé d'un million, à 335 millions durant le dernier trimestre. Le titre est attendu en fort repli. Plus...

LinkedIn revendique 500 millions d'utilisateurs

Réseaux sociaux Depuis son rachat par Microsoft, le réseau social LinkedIn connait une constante augmentation de sa fréquentation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.