Passer au contenu principal

Anomalie climatiqueHiver «Niña», hiver froid, hiver sympa?

Pour la première fois depuis dix ans, la Suisse et le monde revivent une saison froide placée sous le signe de l’anomalie climatique appelée «La Niña», qui promet théoriquement du froid et des précipitations.

Les rues de Genève, le 12 janvier.
Les rues de Genève, le 12 janvier.
Magali Girardin

Nous sommes au cœur du premier hiver Niña depuis une décennie. Il apporte de l’espoir aux amateurs de neige en plaine, puisque cette anomalie climatique «a généralement pour effet de refroidir la température à l’échelle mondiale», explique l’organisation météorologique mondiale.

L’OMM précise que cet épisode Niña sera «d’une intensité modérée à forte», et qu’il devrait se poursuivre jusqu’au printemps 2021. Comme d’habitude, La Niña devrait encore influencer les précipitations et les tempêtes dans de nombreuses régions du monde.

Des hivers qui ont frappé les esprits

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.