Passer au contenu principal

FootballHold-up de Lausanne, qui fait un pas vers la promotion

Les Vaudois n’ont pas montré grand-chose contre GC, lors du match au sommet de Challenge League, mais ont fini par l’emporter 1-0 sur une volée magique de Ndoye.

Les joueurs lausannois fêtent le but marqué par Dan Ndoye (à gauche) en toute fin de match.
Les joueurs lausannois fêtent le but marqué par Dan Ndoye (à gauche) en toute fin de match.
KEYSTONE

Le Lausanne-Sport a arraché un succès aussi improbable que lourd de conséquence, lors du match de la peur (pour lui), contre la seule équipe qui pouvait encore vraiment lui contester une place en Super League la saison prochaine. Dominée dans le jeu, sans véritable idée directrice, la troupe de Giorgio Contini a eu le mérite de garder son but inviolé, grâce à une nouvelle prestation probante de son portier remplaçant Diaw (7 tirs à 12, 3 cadrés à 4), avant de porter l’estocade au dernier moment.

La partie aurait pu basculer d'entrée, si l'arbitre de la rencontre, M. Dudic, n'avait pas fait preuve de mansuétude envers Monteiro. Le défenseur lausannois avait été provoqué «habilement» par Chagas, lui répondant d'un mouvement d’humeur qui aurait peut-être mérité plus qu'un avertissement. Heureusement pour le LS, le directeur de jeu a simplement averti les deux joueurs.

Sueurs froides à la Pontaise

Les Vaudois, pris tactiquement par des Zurichois bien mieux disposés qu'eux sur la pelouse, se sont tout de même offert les deux meilleures occasions de la première moitié de la rencontre. Zeqiri a d'abord chauffé les gants de Salvi à la 21e, avant que ce dernier ne doive rattraper sa propre bourde hors de ses 16 mètres, devant Schneuwly, à la 44e.

Dans les arrêts de jeu de la mi-temps initiale, Wittwer a fini par alerter Diaw, mais ce dernier a eu l'amplitude suffisante pour tranquillement repousser le coup franc frappé de 22 mètres. Un tir contré de Chagas, à la 51e, a encore une fois léché le poteau lausannois et, dans la foulée, un énorme cafouillage a fait passer au moins trois sueurs froides dans les travées des fans lausannois.

L’erreur fatale de Diani

En fin de rencontre, le LS a fini par s’arquebouter en défense, en tentant de lancer, d’abord sans succès, ses flèches en contre (Zeqiri, notamment, à la 84e). Sans succès, sans vrai panache non plus. Enfin, avant les arrêts de jeu, lorsque, à la suite d’un corner bêtement concédé par l’excellent Diani, Ndoye a envoyé une volée de 10 mètres dans la lucarne de Salvi.

Les Vaudois ont donc marqué trois points qui leur permettent de compter vendredi soir onze points d’avance au classement à quatre journées de la fin de la saison, alors que GC aura un match de plus à jouer, le lundi 27, à Wil. Un gouffre.