Passer au contenu principal

Canton de NeuchâtelHommage aux personnes décédées pendant le confinement

Les mesures comme la distanciation sociale ou les restrictions de présence ont grandement affecté le processus de deuil pour les personnes appartenant au cercle plus élargi des disparus.

La cérémonie prévue à Neuchâtel sera la première du genre en Suisse.
La cérémonie prévue à Neuchâtel sera la première du genre en Suisse.
KEYSTONE

Une cérémonie du souvenir sera organisée en octobre par les acteurs de la santé du canton de Neuchâtel réunis en conférence de presse jeudi. Ils souhaitent ainsi donner la possibilité de rendre hommage à des proches décédés pendant la période de confinement.

Le médecin cantonal neuchâtelois Claude-François Robert explique que cette initiative se veut une «réparation intelligente» des conséquences des décisions imposées par la crise sanitaire. Les organisateurs considèrent que les mesures comme la distanciation sociale ou les restrictions de présence ont grandement affecté le processus de deuil pour les personnes appartenant au cercle plus élargi du défunt.

La cérémonie doit permettre que les rituels qui n’ont pu se dérouler s’expriment «de manière laïque et apolitique», a précisé le Pr. Nago Humbert, responsable de l’OESH et professeur agrégé en soins palliatifs pédiatriques à l’Université de Montréal. Une manière pour les organisateurs non seulement de rendre hommage aux personnes décédées, mais aussi de «redonner» la possibilité à ces proches d’être auprès de la personne décédée.

Et les organisateurs d’ajouter que la cérémonie concerne tous les décès dans la période de confinement, qu’ils soient liés à la COVID-19 ou non. Au total, 334 décès sont concernés. Certains professionnels de la santé sont aussi invités à témoigner de la prise en charge des patients et des décès pendant cette période particulière.

Une première à un niveau cantonal

La cérémonie est organisée par l’Observatoire éthique et santé humanitaire (OESH), en collaboration avec Service de la santé publique du canton de Neuchâtel (SCSP), le Réseau hospitalier Neuchâtelois (RHNe) et l’Association neuchâteloise des établissements et maisons pour personnes âgées (ANEMPA). Elle se tiendra le 1er octobre à la Salle de Musique de La Chaux-de-Fonds.

Aucune autre initiative de la sorte n’a été répertoriée à un niveau cantonal en Suisse. «Des actions semblables ont cependant été menées au sein d’institutions, notamment dans les EMS», précise Fabienne Wyss Kubler, secrétaire générale de l’ANEMPA.

Toute personne intéressée peut s’inscrire sur le site internet spécialement dédié à l’événement. En raison de la situation sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Le nombre de places est limité, mais la cérémonie sera retransmise en direct sur le site.

ATS/NXP