Passer au contenu principal

EssaiHyundai i30 N Project C? De la dynamite coréenne!

Cette version survitaminée au look sportif de la berline compacte distille 275 ch. Plaisir et sensations au rendez-vous.

La Hyundai i30 N Project C, de la dynamite!
Hyundai i30 N Project C
La Hyundai i30 N Project C, de la dynamite!
HYUNDAI

Hyundai sort une version survitaminée produite à 600 exemplaires, la i30 N Project C. Rien n’a été laissé au hasard pour lui offrir un look hypersportif. Peinture gris anthracite mat, châssis rabaissé et coque allégée par des apports en carbone.

Ça passe du capot aux rétroviseurs en passant par les bas de caisse et les lames avant et arrière. Les jantes 19 pouces sont spectaculaires. Le résultat est superbement réussi sans toutefois être tape-à -l’œil.

Les sièges baquets en cuir et alcantara rouge et noir bénéficient d’un dossier recouvert de carbone et les ceintures de sécurité rouge ajoutent une petite touche d’originalité et surtout de sportivité. L’habitable s’orne de surpiqûres rouges sur les sièges et tous les éléments en cuir et le pommeau de vitesse brille en aluminium.

Le volant recouvert d’alcantara offre une texture favorisant une tenue en main très agréable. Inutile d’ajouter que les finitions sont vraiment soignées et que les plastiques utilisés de très bonne qualité. Chaque véhicule est doté d’un numéro de série affiché sur un badge en aluminium côté passager.

À l’arrière les occupants n’ont pas été oubliés. Ils bénéficient d’un large espace pour les jambes et la banquette est ultra-confortable. Le coffre reprend les cotes de la berline i30 normale.

Cette belle sportive est alimentée par un moteur deux litres essence développant 275 chevaux. Ce bloc offre une réponse directe et linéaire. Il est couplé à une boîte de vitesses à six rapports hyperréactive avec des débattements très courts.

La fonction Launch control permet de contrôler le couple au démarrage et plusieurs modes de conduite permettent de s’adapter au bon plaisir du conducteur. Sur le volant on retrouve deux boutons rouges.

Celui de droite permet d’enclencher le mode N. Il désactive l’ESC (contrôle électronique de la trajectoire) et active le double embrayage. On se retrouve aux commandes d’un véhicule prêt pour le circuit, car privé de l’essentiel des systèmes de sécurité actifs. Dans cette configuration, elle n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Le plaisir éprouvé influence la consommation. Mais à bord de cette version ultrasportive, on ne s’attend pas, bien entendu, à battre des records dans ce domaine…