Passer au contenu principal

Portrait de Marcel BarelliIl a croqué tous les vertébrés de Suisse

Réalisateur de films d’animation, ce Tessinois passionné de faune et de nature vit à Genève. Ses courts métrages ont tous pour objectif de sensibiliser l’homme à son environnement.

Les courts métrages de Marcel Barelli, Tessinois établi à Genève ont tous pour objectif de sensibiliser l’homme à son environnement.
Les courts métrages de Marcel Barelli, Tessinois établi à Genève ont tous pour objectif de sensibiliser l’homme à son environnement.
PATRICK MARTIN/24HEURES

Contraste. Né dans une famille de chasseurs, Marcel Barelli ne ferait pas de mal à une mouche. «Et je suis végane», s’amuse-t-il. Mais il est lui aussi, à sa façon, un fou d’animaux. À tel point qu’il a signé dernièrement un gros livre rempli de ses dessins. Dans son «Bestiaire helvétique», ce Tessinois venu s’établir à Genève il y a une quinzaine d’années pour suivre une formation dans les beaux-arts a croqué tous les vertébrés de Suisse. Soit les 413 espèces sauvages recensées par l’Office fédéral de l’environnement. «Il n’en manque pas une! Je voulais dresser un état des lieux exhaustif. Il y a même une quinzaine d’animaux qui ne sont aujourd’hui plus présents dans notre pays.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.