Passer au contenu principal

Matériaux de construction«Il faut freiner l’utilisation du béton»

Les Verts demandent aux collectivités publiques de promouvoir les alternatives au béton pour diminuer notre dépendance au ciment, responsable de 5% des émissions de CO2 en Suisse.

La carrière du Mormont exploitée par Holcim produit 800’000 tonnes de ciment par année.
La carrière du Mormont exploitée par Holcim produit 800’000 tonnes de ciment par année.
KEYSTONE/Laurent Gilliéron

Le groupe de zadistes qui occupe illégalement La Birette, près d’Éclépens, pour protéger ce site du cimentier Holcim a officiellement la «sympathie» des Verts vaudois, cette cause leur tenant à cœur. Dans leur posture de parti politique, ceux-ci ont actionné les leviers qui sont les leurs mercredi, en annonçant par conférence de presse une sorte d’offensive contre le tout-béton.

«On ne peut pas vouloir sauver la colline du Mormont sans rien changer à notre consommation de béton. Cela reviendrait à importer du ciment de l’autre bout de la Suisse ou de l’Europe», résume Alberto Mocchi, président des écologistes. Outre l’atteinte au paysage qu’il implique, la production de ciment, par la cuisson de ces composants, représente en Suisse au moins 5% des émissions de CO2.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.