Passer au contenu principal

Nouvelle variante du coronavirusIl faut serrer la vis d’urgence, selon la task force suisse

Les experts de la Confédération estiment que les mesures de réduction des contacts ainsi que les capacités des tests de dépistage doivent être renforcées rapidement face à l’arrivée en Suisse de la variante britannique du coronavirus.

La variante britannique du coronavirus a été trouvée en Suisse dans deux échantillons provenant de résidents du Royaume-Uni testés positifs. (Photo d’illustration)
La variante britannique du coronavirus a été trouvée en Suisse dans deux échantillons provenant de résidents du Royaume-Uni testés positifs. (Photo d’illustration)
KEYSTONE

Avec l’arrivée de la nouvelle variante du coronavirus en Suisse, il faut serrer la vis d’urgence, estime la task force scientifique de la Confédération. Les capacités de tests et de traçage dans les cantons doivent être augmentées sans délai.

Comme l’a indiqué l’Office fédéral de la santé publique jeudi soir, la variante britannique (VOC-202012/01) a été trouvée en Suisse dans deux échantillons provenant de résidents du Royaume-Uni testés positifs. Des efforts importants sont actuellement déployés pour examiner si elle s’est répandue plus loin.

Selon les données scientifiques disponibles, VOC-202012/01 se propage plus rapidement et est plus susceptible d’être contagieuse que les autres variantes du SARS-CoV-2. Il n’existe actuellement aucun signe selon lequel elle provoquerait une maladie plus grave ou qu’elle ne serait pas couverte par la réponse immunitaire déclenchée par les vaccins, a indiqué vendredi la task force dans un communiqué.

Risque important

La Suisse se trouve depuis des semaines dans une situation de risque épidémiologique important, avec un nombre très élevé d’infections et de décès, une augmentation constante des paramètres de la pandémie dans plusieurs régions et un système de santé soumis à une pression sans précédent.

Les jours et les semaines à venir présentent en outre des facteurs de risque supplémentaires: les fêtes de fin d’année et le tourisme hivernal, avec une augmentation des contacts et de la mobilité, ainsi que la possibilité de nouvelles baisses de température, souligne la task force.

Plus contagieuse

Une variante du virus probablement plus contagieuse constitue dans ce contexte un risque additionnel. Sa propagation rendrait plus difficile le contrôle de l’épidémie en Suisse: elle pourrait faire augmenter de 0,4 le taux de reproduction de l’infection, qui est d’ores et déjà supérieur à 1, avaient averti les experts mardi devant la presse à Berne.

Par conséquent, la task force scientifique juge une nouvelle fois – elle l’avait déjà indiqué le 15 décembre – que des mesures strictes et à l’échelle nationale sont urgentes. En plus des mesures de réduction des contacts, il est nécessaire d’étendre immédiatement les capacités cantonales de test et de traçage.

Il s’agit de mettre en oeuvre de manière stricte et cohérente les règles d’isolement et de quarantaine. Les efforts visant à identifier les foyers et les chaînes de transmission sont particulièrement importants dans la situation actuelle, conclut le communiqué. Les mesures de protection bien connues fonctionnent également contre la nouvelle variante.

ATS/NXP