Passer au contenu principal

Portrait de Laurent GuidettiIl habite déjà le monde qu’il veut construire

Très actif pour la cause climatique, l’architecte lausannois publie un «Manifeste pour une révolution territoriale», dont il met en pratique les principes.

Laurent Guidetti dans son appartement de Chailly qu’il a construit pour une coopérative d’habitants.
Laurent Guidetti dans son appartement de Chailly qu’il a construit pour une coopérative d’habitants.
Florian Cella/24 heures

Le «Manifeste pour une révolution territoriale»* que vient de faire paraître Laurent Guidetti ne surprendra que ceux qui ne le connaissent pas. Ce petit livre rouge et noir sur l’«écologie sans transition» que l’architecte lausannois appelle de ses vœux résume le message que l’activiste défend depuis… pas mal de temps. En réalité depuis 1987, quand le jeune gymnasien avait présenté devant sa classe qu’on imagine circonspecte un exposé sur le changement climatique. Aujourd’hui, la conviction documentée de Laurent Guidetti, devenu architecte et urbaniste de combat, est que les signaux d’alerte d’une planète en surchauffe nécessitent une réaction de la société immédiate et à la hauteur des enjeux, y compris sur notre manière de traiter et d’exploiter l’espace, cette ressource éminemment non renouvelable. «Je crois aux métiers de l’espace. L’intérêt pour le territoire a été longtemps méprisé par les architectes.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.