Passer au contenu principal

EnvironnementIl pleut du plastique sur les parcs nationaux américains

L’équivalent de 120 millions de bouteilles en plastique s’accumulent chaque année dans ces sols que l’on croyait épargnés par la pollution.

Le Grand Canyon, symbole de la nature intacte, est lui aussi victime de la pollution aux microplastiques.
Le Grand Canyon, symbole de la nature intacte, est lui aussi victime de la pollution aux microplastiques.
AFP

Le plastique, on le sait, est partout. Dans nos villes, sur nos plages, à l’échelle même d’un septième «continent» dans nos océans. Mais on ne l’imaginait pas à l’ombre des arbres centenaires du parc national de Joshua Tree ou sur les falaises lisses et pures du Grand Canyon. C’est pourtant la récente découverte de chercheurs américains publiée dans le journal Science: des microplastiques transportés par l’atmosphère sur des milliers de kilomètres pleuvent aujourd’hui sur les grands parcs nationaux américains.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.