Passer au contenu principal

Tribunal cantonal fribourgeoisIl voulait la mort de son ex: 10 ans de prison confirmés

Une réduction de peine a été refusée au charpentier qui avait souhaité que la mère de ses enfants soit jetée d’un barrage.

Le barrage de Rossens (FR), du haut duquel le trentenaire avait voulu faire précipiter son ex-femme, alors âgée de 29 ans.
Le barrage de Rossens (FR), du haut duquel le trentenaire avait voulu faire précipiter son ex-femme, alors âgée de 29 ans.
DR

«Le simple fait de recourir à des tueurs à gages dénotait déjà une manière d’agir particulièrement lâche et odieuse; caractéristique de l’assassinat.» La Cour d’appel pénal fribourgeoise a balayé ce mercredi les arguments avancés quelques heures plus tôt par l’avocat du trentenaire qui avait commandité début 2018 la mort de celle qui l’avait quitté dix mois plus tôt. Cet ex-charpentier avait convenu avec un sous-traitant de son entreprise que la jeune femme alors âgée de 29 ans soit jetée du barrage de Rossens (83 m de haut), sis au nord du lac de la Gruyère – à quelques kilomètres de leurs domiciles respectifs. Afin de faire passer le crime pour un suicide… Le tout en échange de 10 000 fr. et de la Mini Cooper que ce père de famille éconduit avait offerte à la mère de ses trois enfants. L’ouvrier polonais l’avait heureusement dénoncé à la police trois jours avant l’ultime délai fixé par le Fribourgeois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.