Passer au contenu principal

Le LHC battu à ZurichIl y avait peut-être mieux à faire

Les Lions ont cédé lors de la troisième période, mardi soir au Hallenstadion (3-1). Ils tenaient pourtant tête à leur adversaire.

Les Lausannois ont longtemps tenu tête à l’armada zurichoise, mardi soir au Hallenstadion.
Les Lausannois ont longtemps tenu tête à l’armada zurichoise, mardi soir au Hallenstadion.
KEYSTONE

Le Lausanne HC a sans doute raté le coche lors des 40 premières minutes, mardi soir au Hallenstadion. Avant de céder durant l’ultime tiers (2-0), les hommes de Craig MacTavish étaient en train de rendre une copie intéressante. En ouvrant le score (14e), Froidevaux s’était infligé une bonne dose de confiance au coeur d’une période difficile, la nouvelle direction lui ayant fait comprendre qu’elle ne comptait pas vraiment sur lui en lui offrant un bon de sortie. Par ailleurs, le quatrième trio avait une nouvelle fois fait parler de lui (après Leone à Berne et Jäger contre Davos) et le LHC tenait globalement tête à l’armada zurichoise (1-1).

Reste que tout a volé en éclat en l’espace de trois minutes. Le temps pour le duo Andrighetto-Roe (44e 2-1) puis pour Marti (46e 3-1) de piéger à deux reprises la paire Heldner-Frick et la quatrième triplette lausannoise, pour le coup moins à son affaire. Dommage, car il y avait peut-être mieux à faire pour les Lions. Principalement au cours d’une période initiale de très bonne facture. Par moments durant le tiers médian. Et plus généralement lors des trois situations de supériorité numérique qu’ils se sont procurées avant la seconde pause. Inefficaces.

Défensivement discipliné, le LHC a - dans ses périodes de domination - proposé de jolis mouvements, faits d’inspirations emballantes. Mais il a manqué de tranchant dans la zone de vérité, où les leaders de l’offensive semblent encore se chercher. Résultat: ils sont inconstants, d’un match à l’autre et d’un tiers à l’autre. Conacher, Gibbons et Bertschy, c’est un but chacun depuis le début de la saison. Mais le premier a marqué dans la cage vide, alors que les deux autres ont été bien aidés par les gardiens de Langnau (Zaetta) et de Davos (Aeschlimann). Bozon et Maillard, eux, sont muets, alors qu’Almond fait du Almond.

Hudon dans l’attente

L’engagement de Charles Hudon n’est pas encore acté. L’ancien attaquant des Canadiens de Montréal s’est, certes, entraîné avec le Lausanne HC avant que celui-ci ne prenne la route de Zurich, mardi matin. Mais selon nos informations, il a patiné sans contrat, dans l’attente d’un permis de travail. Si la signature se concrétise, elle redistribuera les cartes devant et pourrait donner un autre allant aux Lions. A l’instar du retour au jeu attendu de Jooris. Le tout pour vendredi à Zoug?

Zurich Lions – Lausanne 3-1 (0-1 1-0 2-0)

Hallenstadion. 7180 spectateurs.

Arbitres: MM. Stricker, Stolc (Slq), Wolf et Betschart.

Buts: 14e Froidevaux (Douay) 0-1, 26e C. Baltisberger (Geering) 1-1, 44e Roe (Andrighetto) 2-1, 46e Marti 3-1.

ZSC Lions: Waeber; Noreau, Marti; Trutmann, Berni; Geering, P. Baltisberger; Morant; C. Baltisberger, Roe, Andrighetto; Pedretti, Krüger, Hollenstein; Pettersson, Prassl, Wick; Simic, Schäppi, Sigrist; Diem. Entraîneur: Grönborg.

Lausanne: Stephan; Genazzi, Barberio; Heldner, Frick; Grossmann, Marti; Krueger; Bertschy, Gibbons, Kenins; Conacher, Malgin, Almond; Maillard, Emmerton, Bozon; Froidevaux, Jäger, Douay; Leone. Entraîneur: MacTavish.

Pénalités: 5 x 2’ + 1 x 10’ (C. Baltisberger) contre Zurich, 5 x 2’ contre Lausanne.

Notes: Zurich sans Blindenbacher, Bodenmann ni Capaul (blessés). Lausanne sans Jooris (blessé), Antonietti ni Jörg (surnuméraires). Temps mort demandé par Lausanne (59e). Lausanne sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 57’51 à la fin du match).