Passer au contenu principal

Projet de manifestation Ils veulent lancer un salon de vins suisses à Lausanne

Un ancien de MCH Beaulieu et un vigneron sont bien décidés à tenter leur chance en inaugurant un nouveau concept avant la fin de l’année.

René Zürcher (ancien du MCH Beaulieu) et le vigneron Luc Massy veulent lancer en novembre un salon des vins à Lausanne.
René Zürcher (ancien du MCH Beaulieu) et le vigneron Luc Massy veulent lancer en novembre un salon des vins à Lausanne.
Odile Meylan

«Nous n’avons eu strictement aucune foire cette année. Ce serait donc bien qu’il y ait quelque chose avant Noël. Car pour nous, les vignerons, la vente directe et celle en ligne ne font pas tout! Seules les foires nous permettent de rencontrer beaucoup de monde en peu de temps!»

Le souhait de Luc Massy va peut-être se réaliser. Le vigneron d’Épesses fait en effet partie d’une petite équipe planchant sur une nouvelle manifestation, exclusivement dédiée aux vins suisses: le Swiss Wine Festival. Et leur grande ambition est d’organiser la première édition du 19 au 22 novembre prochain à Beaulieu Lausanne!

Gratuité de l’entrée

«L’avenir est aux petits salons spécialisés et, surtout, à la gratuité de l’entrée lorsque l’on veut vendre des choses aux visiteurs», explique René Zürcher, qui s’occupe de la partie organisationnelle du futur salon. Cet ancien de MCH Beaulieu ayant notamment tenu les rênes du Comptoir Suisse est convaincu du projet: «Que ce soit au Comptoir Suisse ou, après, à Habitat-Jardin lorsque nous avons essayé de le reloger, le secteur des vins a toujours eu du succès. Lausanne reste idéalement centrée et il n’y a pas de concurrence. Par contre, nous devons absolument faciliter la vie aux visiteurs, par exemple, en leur permettant d’utiliser le parking de Beaulieu.» L’objectif? Attirer 4000 à 5000 visiteurs sur un grand week-end.

«Le risque financier est minime: le produit exposé existe de toute manière déjà»

Luc Massy, vigneron à Épesses

Même si tout n’est pas signé, le projet est déjà bien avancé. Un espace de plus de 2000m² qui permettrait d’accueillir simultanément 750 visiteurs a été réservé et le concept de sécurité a été envoyé à la Ville de Lausanne. «Seule une flambée de Covid ou le manque d’exposants pourrait nous arrêter», constate Luc Massy en précisant bien ne pas être inquiet du tout pour le dernier point. «D’abord, la date est idéale: nous n’avons pas de travaux à la vigne à cette époque et les visiteurs auront refait leurs finances après les vacances d’été. En plus, ils devront penser aux premiers cadeaux de Noël. Et puis le risque financier est minime: le produit exposé existe de toute manière déjà!» En résumé, il y a beaucoup à gagner si le salon a lieu… et pas grand-chose à perdre en cas d’annulation, même de dernière minute.

Partir en tournée

En cas de succès, les promoteurs imaginent déjà d’autres éditions, à différents endroits. «On peut rêver d’un Tour de Suisse qui comporterait une dizaine de dates. Mais Paléo n’est pas devenu ce qu’il est en deux éditions, rappelle René Zürcher. En attendant, les vignerons vont se consacrer à des vendanges qui s’annoncent exceptionnelles. Luc Massy illustre par une jolie métaphore clin d’œil: «Le raisin est tellement beau, que ça fait presque mal au cœur de devoir le ramasser!»

Site de la manifestation www.swisswinefestival-lausanne.ch