Passer au contenu principal

Frappé par les incivilitésIncendies et vandalisme empoisonnent Le Lignon

Des plaintes sont déposées chaque semaine. Les propriétaires ont interpellé l’État.

Le jeté d’extincteur de ce week-end est le dernier d’une longue liste d’incivilités commises ces derniers mois au Lignon.
Le jeté d’extincteur de ce week-end est le dernier d’une longue liste d’incivilités commises ces derniers mois au Lignon.
Lucien FORTUNATI

Ce week-end, les nuits au Lignon ont à nouveau été agitées. Par des agissements très graves puisqu’un extincteur a été projeté depuis les étages sur les pompiers, intervenus en urgence suite à l’activation d’une alarme automatique. Cet événement est le dernier d’une longue liste d’incivilités commises ces derniers mois. Retour sur un climat qui empoisonne la vie d’habitants fortement attachés à la cité verniolane.

Les pompiers auraient pu être gravement blessés samedi soir, et ce n’est pas la première fois. Les agressions à leur encontre augmentent, expliquait dimanche le Service d’incendie et de secours (SIS) à la «Tribune de Genève». Des violences qui préoccupent la magistrate de tutelle des sapeurs professionnels, la conseillère administrative en Ville de Genève Marie Barbey-Chappuis, et qui ciblent parfois également la police: fin 2019, un extincteur avait été jeté sur le toit d’un véhicule d’agents en patrouille. Une plainte avait été déposée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.