Passer au contenu principal

Ex-gendarme chevalier blanc d’une prostituée«J’aime aider. Trop bon, trop couillon»

L’ex-gendarme accusé de violation du secret de fonction et d’abus d’autorité pour avoir voulu aider une prostituée à récupérer de l’argent nie avoir planifié de se présenter comme policier. Le Ministère public requiert du sursis.

Patrick pensait «être la clé pour permettre la rencontre» entre les deux ex-amantes.
Patrick pensait «être la clé pour permettre la rencontre» entre les deux ex-amantes.

«Une impression de gâchis, mêlée de pitié pour ce qui advient de ces deux personnes», selon la procureure Magali Bonvin. «Ce ne sont pas les méchants qui comparaissent, mais ceux qui ont subi les plus graves conséquences psychologiques et financières», a ajouté Me Lanfranconi, avocat de Martina*. Cette ex-prostituée et un ex-gendarme, Patrick*, comparaissaient lundi à Vevey. À cause de l’affaire dans laquelle ils sont empêtrés, tous deux ont «intenté à leur bien le plus précieux: leur vie», comme l’a souligné la procureure, relevant la nature extrêmement triste de l’histoire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.