Passer au contenu principal

Concerts en France et en SuisseJazzContreBand, où la musique se joue des frontières

Pour sa 24e édition, le festival franco-suisse déploie une fois de plus un copieux programme, présentant force nouveaux venus et artistes consacrés.

JazzContreBand, cuvée 2020, accueille notamment la pianiste de Saint-Imier Marie Krüttli, en trio avec le contrebassiste Lukas Traxel et le batteur Jonathan Barber. À écouter en concert vendredi 16 octobre au Sud des Alpes.
JazzContreBand, cuvée 2020, accueille notamment la pianiste de Saint-Imier Marie Krüttli, en trio avec le contrebassiste Lukas Traxel et le batteur Jonathan Barber. À écouter en concert vendredi 16 octobre au Sud des Alpes.
DR

Le guitariste Louis Matute, le batteur Arthur Hnatek, la harpiste Julie Campiche… Autour du Léman, la scène jazz déborde de talents nouveaux, que le festival JazzContreBand, 24e édition durant tout le mois d’octobre, présente de part et d’autre des rives lacustres. À Genève, Annemasse, Annecy, Thonon, comme à Lausanne ou encore Sion, 29 lieux participent à cette cartographie musicale, pour un total de 70 concerts. Dont quatre dates en coproduction pour apprécier les inventions du violoniste lausannois Baiju Bhatt au sein du projet Red Sun: métissage de jazz, de rock et d’Inde à découvrir notamment au Chat Noir, à Carouge, samedi 10 octobre. Dans un même mouvement de brassage galvanisant, débarquent de France voisine force musiciens fraîchement éclos à la scène, dont le pianiste Noé Secula en trio, et aussi le quartet Red Dolphin.

La liste est longue des derniers aventuriers de la blue note qui transite par JazzContreBand et qu’on voudrait citer en intégralité. On notera encore la venue de Marie Krüttli. Peu connue dans nos contrées, la pianiste originaire de Saint-Imier impose son élégant trio au faîte des musiques improvisées.

Si JazzContreBand vaut (beaucoup) pour ce qu’il fait entendre de l’avant-garde franco-suisse, son copieux programme se trouve couronné par un choix éclectique d’artistes consacrés. Éclectique, tant le domaine du jazz a tendance aujourd’hui à s’étirer dans des styles aussi divers que le rock, l’électronique ou les musiques du monde. Voir alors la pop méditerranéenne de Natacha Atlas, la fusion rumba-funk de Ray Lema et les collusions electrojazz des Britanniques Mammal Hand. Sans oublier Erik Truffaz, Jacky Terrasson, Baptiste Trotignon, Elina Duni, Sebastian Plano ou encore Sylvie Courvoiser. Notamment.

24e JazzContreBand, du 1er au 31 octobre, divers lieux. Infos: jazzcontreband.com