Passer au contenu principal

Témoignages de vaccinés«Je n’avais aucune crainte, ce n’était pas ma première piqûre»

Depuis un mois, plusieurs milliers d’habitants de la région morgienne ont été vaccinés au Centre des Pâquis. Reportage à la sortie des box de vaccinations.

Romain Michaud

Le nombre de Vaudois vaccinés depuis début janvier s’élève à 40’000, selon les chiffres présentés ce mardi par le médecin cantonal Karim Boubaker. Un peu plus de 5500 d’entre eux ont reçu leur précieuse dose au Centre de vaccination des Pâquis à Morges.

Dans la salle de repos, attenante aux box de vaccination, le moral semble au beau fixe. «J’ai déjà fait le vaccin contre la grippe et c’est pareil, explique Francis Sapin, âgé de 87 ans. On ne sent rien, on est bien reçu et bien accompagné, c’est parfait!» Les réactions récoltées sont les mêmes tout au long de la matinée. «Je n’avais pas de crainte, ce n’était pas ma première piqûre, sourit Marianne Buttet, 84 ans. Cela s’est très bien passé, l’organisation est simple, l’accueil très chaleureux et il n’y a pas d’attente», souligne cette habitante de Saint-Prex venue avec son mari.

«Cela nous tient à cœur d’avoir une prise en charge individualisée pour rassurer les personnes qui auraient des appréhensions.»

Dr Antoine Pasche, responsable du Centre de vaccination des Pâquis.

Une politique que défend le Dr Antoine Pasche, responsable du Centre de vaccination des Pâquis. «Nous avons actuellement une population vulnérable et âgée. Bien que nous fassions une vaccination de masse, cela nous tient à cœur d’avoir une prise en charge individualisée pour rassurer les personnes qui auraient des appréhensions.»

Si le centre semble faire l’unanimité, de nombreux vaccinés se réjouissent surtout de leur deuxième rendez-vous. «Je suis très contente d’avoir pu faire cette première vaccination, mais je me réjouis surtout de faire la deuxième», raconte Marie-Thérèse Marti. Cette octogénaire morgienne devra encore prendre son mal en patience puisque sa deuxième injection est programmée pour dans six semaines.

13 commentaires
    DF

    Ces témoignages sont fascinants.