Passer au contenu principal

Luxe, calme, volupté et un petit peu de rock’n’rollJean Teulé et Charles Baudelaire, tout un poème

Le sage foutraque ne respecte rien en littérature, sauf le génie de ceux qui enluminent la vie. La preuve par «Crénom, Baudelaire!» une biographie à la truculence savoureuse.

Jean Teulé lutine les petites histoires sous la grande et s’amuse en littérature… avec beaucoup de sérieuse érudition.
Jean Teulé lutine les petites histoires sous la grande et s’amuse en littérature… avec beaucoup de sérieuse érudition.
JOEL SAGET / AFP

Jean Teulé s’amuse d’être dans l’air du temps, lui qui le respire le plus souvent en ermite dans sa campagne bretonne. Cet automne le voit pourtant sortir de sa retraite pour défendre «Crénom, Baudelaire!» (Mialet-Barrault Éditeurs), une biographie trash du poète, tandis que deux de ses best-sellers sont adaptés en BD, «Fleur de tonnerre» (Éd. Futuropolis) et «Mangez-le si vous voulez» (Éd. Delcourt). À 67 ans, l’écrivain n’aime rien que digresser comme un gamin court après un ballon, les onomatopées fusent dès que la gravité menace, les idées prennent la tangente baladeuse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.