Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

L’annus horribilis de l’agriculture suisse#jesuispaysan

Lausanne, 23 septembre 2020, Claude Ansermoz, rédacteur en chef du journal «24 heures». ©Florian Cella/24 heures

«Ce métier n’a peut-être pas été aussi dur depuis longtemps.»

17 commentaires
Trier:
    Arbonon

    On les supporte parce qu'ils sont là, leur arrogance depuis des siècle, ne joue certe plus en leur faveur, mais ils en sont également responsable, se croyant aujourd'hui encore trop souvent, bien que minoritaires souvent, chef au ayant droit a des passe droit dans leurs communes.Malheureusement on ne les entends que quand ils se plaignent donc très souvent. Un peu de positivité et de compréhension pour les autres habitants et surtout les contributeurs fiscaux grâce auxquels il vivent, les aideraient a être mieux apréciés.