Les athlètes ne pourront pas chasser les Pokémon

JO 2016Les entraîneurs désireux de voir leurs protégés rester concentrés n'y sont pour rien: le jeu n'est juste pas disponible au Brésil.

Image: Illustration/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il n'y a pas que les problèmes de plomberie qui préoccupent les athlètes présents à Rio pour les jeux Olympiques. A leur arrivée, beaucoup ont fait la même découverte: il est impossible, pour l'heure, de jouer à Pokémon Go au Brésil.

Ces derniers jours, plusieurs ont fait part de leur déconvenue sur le réseau social Twitter, à l'instar du Français Matthieu Péché (canoë-kayak). Celui-ci a posté une capture d'écran du jeu montrant son avatar seul dans un espace désespérément vide de créatures à attraper. «Désolé les gars pas de Pokémon dans le village Olympique», a-t-il regretté, exprimant sa déception par plusieurs smileys en larmes.

Même constat pour le kayakiste britannique Joe Clarke. «Pas de Pokémon sur le site olympique de Deodoro! Ou au Brésil!??», s'est-il interrogé, assortissant son message d'un coeur brisé et d'un smiley déçu.

En effet, le jeu en réalité augmentée, qui permet de chasser des créatures virtuelles dans le monde réel et de les faire combattre, n'a pas encore débarqué en Amérique du Sud. Et cette absence préoccupe jusque dans les plus hautes sphères à Rio. Le 13 juillet, le maire de la ville, Eduardo Paes, en avait appelé sur sa page Facebook au créateur des Pokémon: «Bonjour, Nintendo! Plus que 23 jours avant les jeux Olympiques de Rio 2016. Le monde entier va venir ici. Venez aussi!»

Il avait illustré son message par un photomontage montrant diverses espèces de Pokémon dans des lieux phares de la ville.

Lancée dans plus de quarante pays depuis début juillet, l'application mobile gratuite, développée par le studio américain Niantic, fait un carton en nombre de téléchargements. (afp/nxp)

Créé: 01.08.2016, 22h21

Articles en relation

Les politiques aussi se prennent au jeu

Pokémon Go Hystérie collective, coach sportif ou encore moyen de convaincre des électeurs, le jeu de l'été change de visage en fonction des politiciens qui l'utilisent. Plus...

Pas de chasseurs de Pokémon dans les casernes

Hong Kong L'armée chinoise déployée à Hong Kong a interdit ses casernes aux chasseurs de monstres au moment où la déferlante Pokemon Go débarque dans l'ancienne colonie britannique. Plus...

Ils passent la frontière en chassant des Pokemon

Canada Deux Canadiens se sont retrouvés sur le sol américain sans autorisation alors qu'ils jouaient à Pokemon Go. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Manifestation contre Monsanto, paru le 22 mai 2018
(Image: Bénédicte) Plus...