Passer au contenu principal

Accident de saut à skisKillian Peier: «J’ai pu marcher depuis l’arrêt de bus jusque chez moi»

Près de deux mois après sa chute sur le tremplin d’Einsiedeln, le Vaudois parle de sa rééducation, de sa frustration et des livres qu’il lit pour remonter la pente.

Killian Peier est retourné sur le tremplin d’Einsiedeln, où il a chuté au mois d’octobre.
Killian Peier est retourné sur le tremplin d’Einsiedeln, où il a chuté au mois d’octobre.
Herve Le Cunff

La scène se passe le 24 octobre, lors des Championnats de Suisse à Einsiedeln. Killian Peier (25 ans) tente de remporter son cinquième titre national de suite. Mais à la réception d’un saut, son genou droit se dérobe et c’est la chute. Le Vaudois de La Sarraz doit annoncer la fin prématurée de sa saison, en raison d’une rupture du ligament croisé antérieur. Une cinquantaine de jours après son accident, le No 1 suisse ronge son frein dans son appartement d’Einsiedeln.

Killian Peier, comment allez-vous aujourd’hui?

Je vais bien, compte tenu de la situation. Ne pas être dans la possibilité d’exercer mon métier n’est pas facile. Je me suis entraîné tout l’été pour pouvoir sauter cet hiver. Et finalement, je me retrouve à regarder les épreuves de Coupe du monde devant la télé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.