Passer au contenu principal

GolfKim Métraux: «Une performance extraordinaire»

La Lausannoise a signé une 3e place au Swiss Ladies Open, une performance remarquable sur le tour européen féminin.

Kim Métraux en plein swing à Holzäusern.
Kim Métraux en plein swing à Holzäusern.
Ladies European Tour, Tristan Jones
Kim Métraux
Kim Métraux
Ladies European Tour, Tristan Jones
Kim Métraux
Kim Métraux
Ladies European Tour, Tristan Jones
1 / 6

Cinq coups. C’est ce qui séparait Kim Métraux (3e) de la première place du Swiss Ladies Open de golf qui s’est déroulé entre jeudi et samedi à Holzäusern. Son troisième rang est une performance forte pour la Lausannoise, qui n’a pas une once de regret au moment de parler de ce podium. Dans la même compétition, sa sœur Morgane a décroché la onzième place, après une année mise à mal par les blessures. Le tournoi suisse a donc largement souri aux sœurs Métraux, qui y ont chacune réussi leur meilleure performance sur le circuit européen à ce jour. Une réussite qui marque leur progression dans le golf continental et qui permet aussi de rêver en grand.

Kim Métraux, vous aviez superbement commencé cette compétition en prenant la première place jeudi. Votre résultat final à la troisième place vous satisfait-il?

Ce résultat est extrêmement positif. Le circuit nous met face à une forte concurrence. Les trois jours se sont révélés très différents et toujours à envisager selon l’état de forme du moment, qui varie beaucoup et rapidement dans notre discipline. Le fait de m’être maintenue toute la compétition dans le top 4, contre les meilleures joueuses européennes, est pour moi une performance extraordinaire.

Vous attendiez-vous à un tel résultat?

Pas forcément. Mais je suis en bonne forme en ce moment. J’ai décroché une onzième place très encourageante au dernier tournoi auquel j’ai participé en République tchèque. Cela permet d’engranger de la confiance. Jeudi, je me suis lancé dans cette compétition sans attentes particulières. Le fait de jouer en Suisse était aussi un moment spécial. Avoir autant de public derrière nous pour nous suivre et nous encourager était extraordinaire. C’était une très belle semaine. Mais honnêtement, je ne m’attendais pas à une troisième place.

Vous êtes partie aux États-Unis pour pouvoir pratiquer votre sport et continuer vos études. Ces années aux US vous ont-elles bien préparées pour la compétition professionnelle?

Absolument. Avant de partir aux États-Unis, je comptais continuer à jouer au golf au niveau amateur et poursuivre mes études. Intégrer le sport universitaire américain était la seule possibilité de continuer ces deux activités. Avant mon expérience en Amérique, je n’étais pas prête pour le niveau professionnel. Mes quatre ans en Floride m’ont extrêmement bien préparée à la compétition professionnelle. Beaucoup de très bonnes joueuses évoluent dans différentes universités et la plupart peuvent commencer une carrière professionnelle par la suite. La concurrence était très forte et formatrice pour ensuite se lancer sur le circuit.

Avons-nous des chances de vous voir aux Jeux olympiques?

Oui il y a des chances! Mais cette sélection sera faite dans un petit moment. Plusieurs tournois au cours de cette année vont compter pour la qualification, et il existe aussi une pondération par rapport à la proximité temporelle des Jeux olympiques. Beaucoup de choses peuvent encore se passer, mais faire de tels résultats me rapproche d’une qualification. C’est un bon début.

Est-ce un objectif pour vous?

Clairement. Ma sœur (Morgane) joue aussi, elle a également fait un bon résultat cette semaine. Elle va aussi progresser au ranking. Ce serait extraordinaire de pouvoir aller aux Jeux olympiques ensemble. Nous avons eu la chance de représenter la Suisse au championnat du monde par équipe. Nous avions décroché une médaille d’argent historique pour le golf suisse. Partager de tels moments est extraordinaire. Aller aux Jeux olympiques ensemble est un rêve.