Passer au contenu principal

Modèle défiguréC’est à son travail qu’il a sans doute trouvé l’acide pour l’agression

L’attaque à l’acide est survenue le 11 février peu après 7 h 30, alors que la Neuchâteloise de 24 ans s’apprêtait à prendre sa voiture (en arrière-plan ci-contre). Des éclaboussures restent visibles sur le sol du garage souterrain.
La victime était parvenue à échapper à son agresseur encagoulé en courant le long de la rampe de sortie du parking. Des gouttes d’acide ont également rongé les marches d’escalier en béton.
L’assistante en soins à domicile avait emménagé il y a un peu plus d’une année au rez-de-chaussée de cet immeuble de Neuchâtel, sis au milieu de la rue de l’Évole.
1 / 3

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.