Passer au contenu principal

Oiseaux rares de passageL’hiver, la bécassine sourde pose ses valises à Lausanne

Un nouveau biotope a été créé pour installer la faune qui avait élu domicile dans un bassin de rétention du chantier autour du Biopôle.

Jamais avant 2017 la bécassine sourde n’avait été observée sur la commune de Lausanne.
Jamais avant 2017 la bécassine sourde n’avait été observée sur la commune de Lausanne.
Lionel Maumary

La bécassine sourde est un oiseau migrateur qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’a pas de problèmes d’audition. «L’espèce a été nommée ainsi en raison de la confiance totale qu’elle accorde à son camouflage, s’enthousiasme le biologiste Lionel Maumary. Elle ne fuit pas quand on l’approche, mais reste tapie au sol parmi les feuilles semblables à son plumage.»

En 2017, l’ornithologue furète du côté du chantier du Biopôle, ce parc de 8 hectares situé à Épalinges et dévolu aux sciences de la vie. «J’habite à moins de 300 mètres et cela faisait un moment que j’avais repéré une friche d’herbes jaunes entourant un point d’eau, ce qui, pour les ornithologues comme moi, est souvent de bonne augure.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.