Passer au contenu principal

Nouveauté HondaLa 4e génération de la Jazz s’offre une motorisation hybride inédite

Déclinée en deux looks, elle propose des sièges plus confortables et une modularité exemplaire pour un SUV urbain

La nouvelle Honda Jazz présente deux visages différents. À gauche le modèle classique, à droite la version Crosstar.
Honda Jazz Hybride
La nouvelle Honda Jazz présente deux visages différents. À gauche le modèle classique, à droite la version Crosstar.
HONDA

La quatrième génération de la Honda Jazz se décline en une seule motorisation, en deux visages et en quatre finitions. Une évolution qui englobe une réelle progression dans le domaine mécanique et technologique.

Jetons d’abord un coup d’œil sur les deux looks élaborés, proposés aux modèles de base d’une part et à la finition haut de gamme de l’autre. Cette dernière, surnommée Crosstar, bénéficie d’une calandre plus agressive, de passages de roue teintés et de jantes noir et argent de 16 pouces.

Luminosité intérieure plus intense

Mais les autres versions n’ont pas à être jalouses, car le profil général de ce SUV urbain est vraiment réussi, nez court, ligne de toit fuyante et, surtout, luminosité intérieure en nette progression grâce à l’affinement des piliers médians, passant de 116 mm à 55 mm.

Un amincissement autorisé par un renforcement du montant arrière devenant la principale résistance structurelle du véhicule.

Le pare-brise panoramique, les essuie-glaces encastrés et le tableau de bord plat participent aussi à l’agrandissement de l’angle de vision du conducteur qui passe de 60° à 90°. Notons que la hauteur du véhicule a été réduite de 10 mm afin de rejoindre le hayon incliné. Ce dernier s’ouvre sur un coffre modulable dont le volume varie légèrement selon la finition choisie.

Sièges avant plus confortables

Cet habitacle lumineux est doté à l’avant de sièges à rembourrage plus épais et aux maintiens, latéral et lombaire, nettement améliorés. Lors du parcours d’essai, ces fauteuils se révèlent en effet moelleux et très enveloppants.

Pour que la position du conducteur soit plus ergonomique, la pédale de frein a été modifiée pour optimiser l’angle du pied. Le réglage du volant s’adapte mieux aux grandes tailles.

Parfaitement installé, le conducteur bénéficie d’un tableau de bord décliné horizontalement avec un écran central de neuf pouces (de série sur les deux modèles haut de gamme). Inutile de préciser que tous les systèmes de sécurité active et passive sont à sa disposition.

Cette Jazz conserve sa modularité exemplaire. Le coffre atteint 1200 litres lorsque les dossiers arrière sont rabattus (1/3-2/3). Mais les stylistes ont gardé les placets relevables permettant de transporter des objets hauts, comme des plantes par exemple.

Les passagers arrière sont aussi bien soignés que les occupants avant. Ils gagnent de l’espace pour les jambes, héritent de places plus rembourrées elles aussi et bénéficient d’une plus grande largeur grâce à des charnières éloignées des hanches.

Le travail sur le châssis a permis d’offrir un niveau élevé de confort sur les routes pas toujours bien entretenues et une insonorisation quasi parfaite.

Sous le capot, donc, une seule motorisation, hybride cela va de soi. Cette Jazz inaugure une nouvelle technologie décrite ci-dessous. Sur la route, elle se révèle réactive, homogène, un petit peu bruyante dans les montées sévères, mais moins que certains modèles de la concurrence. Pas de doute, la Jazz reste une citadine plus que fréquentable!

Un système hybride à deux moteurs électriques

Le système hybride mis au point par les ingénieurs de Honda associe un moteur essence (1,5 litre) et deux électriques. Le premier développe une puissance de 97 ch et un couple maximum de 131 Nm entre 4500 et 5000 tr/min.

Gérés par à une transmission à rapport unique, les deux groupes électriques se partagent des tâches différentes. Le premier sert de générateur alimentant les batteries, le second permet de propulser le véhicule. La puissance totale de cette Jazz atteint 109 ch, correspondant à celle de la motorisation électrique avec un couple de 253 Nm.

La voiture dispose de trois possibilités de propulsion. À basse vitesse, en milieu urbain, elle peut rouler uniquement grâce à l’apport des batteries, donc sans émission de CO2.

Lorsque le système hybride s’enclenche, jusqu’à une vitesse de 80 km/h, le moteur thermique agit sur le générateur alimentant les batteries. Dans cette configuration, la voiture roule uniquement à l’électricité. La consommation en essence reste alors restreinte.

Au-dessus de 80 km/h, le quatre-cylindres se relie aux roues via un embrayage de verrouillage. Mais le conducteur peut booster les performances en appelant à la rescousse les moteurs électriques.

Le tableau de bord de la nouvelle Jazz dispose d’un écran central permettant de vérifier le mode de propulsion.
Honda Jazz Hybride
Le tableau de bord de la nouvelle Jazz dispose d’un écran central permettant de vérifier le mode de propulsion.
HONDA
Le coffre modulable permet d’enfourner jusqu’à 1200 litres de bagages.
Honda Jazz hybride
Le coffre modulable permet d’enfourner jusqu’à 1200 litres de bagages.
HONDA
Un espace correct pour les passagers arrière.
Honda Jazz hybride
Un espace correct pour les passagers arrière.
HONDA