Passer au contenu principal

Covid et politique vaudoiseFaut-il reporter les élections communales?

Face à la difficulté à faire campagne et à recruter des candidats, certains élus réclament un report du scrutin. D’autres y voient un moyen de faire de la politique autrement

Le mouvement «Écologie et citoyenneté» d’Échallens fait campagne avec un vélo-cargo pour aller à la rencontre des gens. Ici, Patrick Miéville (casquette), Jean-Christophe Boillat (veste kaki), Catherine Carron, Marc Müller (sur le vélo) et la petite Lisa.
Le mouvement «Écologie et citoyenneté» d’Échallens fait campagne avec un vélo-cargo pour aller à la rencontre des gens. Ici, Patrick Miéville (casquette), Jean-Christophe Boillat (veste kaki), Catherine Carron, Marc Müller (sur le vélo) et la petite Lisa.
ODILE MEYLAN/24 heures

Apéros, poignées de mains, discussions au bistrot, raouts… Les rituels électoraux ne sont guère compatibles avec les restrictions sanitaires. Coronavirus oblige, les candidats aux Communales vaudoises vont au-devant d’une campagne unilatéralement qualifiée de «bizarre».

Pour Cyril Zoller, en lice pour le parlement aiglon sous la bannière AlternativeS, elle risque d’être biaisée par la crise. «Il y a toute une partie des citoyens – confinés ou qui n’ont pas accès aux réseaux sociaux – que nous n’atteindrons pas. Comment pourront-elles choisir les bonnes personnes sans les connaître, sans pouvoir les approcher même, en raison des distances sanitaires?»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.