Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Une «épicerie de village» connectéeLa campagne pousse à la Croix-d’Ouchy

Les élèves de l’ECAL ont imaginé une structure en forme de carton ouvert sur les richesses produites par les artisans et paysans régionaux.
On accède à l’épicerie au moyen d’une appli sur son smartphone ou à l’aide d’un badge électronique.

Sésame, tu t’ouvres comment?

«En réfléchissant à notre concept d’épicerie connectée en ville, nous avons pensé à tous les clients potentiels, dont les seniors, les enfants et aussi les réfractaires au smartphone.»

Denis Burdet, responsable du projet
Luc Thomas, directeur de Prométerre, Denis Burdet, responsable du projet et Alexis Georgacopoulos, directeur de l’ECAL.
À l’intérieur, un vaste choix. Il y a tout, du petit-déjeuner à la place qu’on s’offre après le repas devant la télé.
On se croirait au marché avec les cageots de fruits et légumes.

«Nous aimerions proposer notre savoir-faire et nos ressources à quiconque désire mettre en avant la production paysanne sous forme de franchise.»

Denis Burdet

Adaptations locales

L’application sur smartphone ne sert qu’à ouvrir la porte principale. Le paiement se fait en self, comme dans la plupart des supermarchés. On peut payer par carte ou avec le badge électronique que l’on charge au préalable.
2 commentaires
Trier:
    aholens

    Permis de construire? C'est quand-même moche...