Passer au contenu principal

Faune et floreLa chevêche d’Athéna élue oiseau de l’année 2021

Birdlife Suisse, faîtière de protection de la nature et des oiseaux, a désigné ce petit rapace nocturne comme ambassadeur des animaux à plumes. Il illustre notamment les conséquences du manque de considération des politiques publiques pour la biodiversité.

Caractéristique de nos régions, cette petite chouette a bien failli disparaître il y a une vingtaine d’années.
Caractéristique de nos régions, cette petite chouette a bien failli disparaître il y a une vingtaine d’années.
Birdlife

Très expressif, avec des sourcils marqués et des yeux perçants comme des petites billes d’or, la chevêche d’Athéna est une petite chouette présente toute l’année sous nos latitudes. Birdlife Suisse a décidé d’en faire le porte-étendard des oiseaux pour l’année 2021, car ce rapace symbolise à lui seul le succès des projets de conservation.

Autrefois très commune dans les vergers du Plateau et du Jura, la chevêche d’Athéna s’est malheureusement raréfiée au cours du siècle dernier. Elle est passée proche de l’extinction: il y a vingt ans, il ne subsistait en Suisse plus que 50 à 60 couples recensés.

À la suite de plusieurs projets de préservation de l’espèce, la tendance s’est aujourd’hui inversée. Bien que les effectifs de cet oiseau soient encore insuffisants pour garantir sa survie, on dénombre de plus en plus d’individus répartis dans toute la Suisse, des allées de chênes du canton de Genève aux plaines verdoyantes du Tessin.

L’abattage massif des arbres mis en cause

À l’instar de la chevêche d’Athéna, de nombreuses espèces d’oiseaux sont en voie de disparition en Suisse. En cause, l’abattage de millions d’arbres fruitiers et le remplacement de nombreux vergers par des constructions en tout genre. La fertilisation excessive et l’utilisation massive de pesticides ont été tout aussi dommageables, privant les oiseaux d’une bonne partie de leurs ressources alimentaires.

Par le biais de ce prix honorifique attribué à cette petite chouette, Birdlife Suisse espère sensibiliser les pouvoirs publics aux problématiques de la conservation de la biodiversité. La faîtière réclame une politique agricole cohérente, la préservation des habitats naturels des oiseaux, leur élargissement et, au besoin, leur création.

Birdlife rappelle enfin qu’il est urgent de repenser l’aménagement du territoire afin d’assurer un avenir à la chevêche d’Athéna et de nombreuses autres espèces de volatiles en Suisse.