Passer au contenu principal

Élection controversée à l’ONULa Chine et la Russie entrent au Conseil des droits de l’homme

À New York, le rapport de force a joué en faveur de Pékin et Moscou. L’Arabie saoudite, en revanche, s’est vu fermer la porte du Conseil qui siège à Genève.

La salle du Conseil des droits de l’homme de l’ONU où se tiennent parfois des débats houleux.
Photo ONU

Donald Trump en avait bruyamment claqué la porte en juin 2018. Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU est à nouveau dans le collimateur de ladministration américaine. Malgré les protestations de plusieurs ONG, l’Assemblée générale a élu la Chine et la Russie lors d’un renouvellement partiel de ses membres. Les deux pays pourront siéger de plein droit au sein du conseil composé de 47 États à partir du 1er janvier 2021.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.