Passer au contenu principal

Origine du coronavirusLa Chine se barricade et réécrit l’histoire

Alors que la situation sanitaire est sous contrôle sur son territoire, le régime communiste traque tout ce qui vient de l’étranger et impose sa version selon laquelle le virus ne serait pas chinois.

La ville de Wuhan n’est pas le berceau de la pandémie de coronavirus, affirme désormais le régime chinois.
La ville de Wuhan n’est pas le berceau de la pandémie de coronavirus, affirme désormais le régime chinois.
AFP

«Toutes les preuves à disposition suggèrent que le coronavirus, qui a infecté plus de 59 millions de personnes à travers 190 pays, n’a pas démarré à Wuhan en Chine, répètent les experts.» C’est ainsi que débute un article du «Quotidien du Peuple», publié le 25 novembre sur la page Facebook de l’organe de presse officiel du Parti communiste chinois.

Ce n’est pas la première fois que Pékin tente de réécrire l’histoire, répétant à l’envi que Wuhan ne serait pas le berceau de la pandémie de coronavirus. Dans une surenchère sur l’origine du virus face à l’administration de Donald Trump qui usait du terme «virus chinois», la propagande communiste allait même jusqu’à affirmer en février que le coronavirus avait été importé sur le sol chinois par des militaires américains à l’occasion des jeux paramilitaires organisés à l’automne 2019 à Wuhan.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.