Passer au contenu principal

Manifestations«Je ne veux pas que ma fille grandisse sans culture»

Plus de 250 personnes se sont réunies ce samedi à Lausanne pour soutenir le secteur de la culture, onze mois après la première annonce de fermeture des lieux culturels.

Le rassemblement solidaire «NO CULTURE NO FUTURE» s’est déroulé durant quinze minutes samedi à Lausanne, place de l’Europe.
Le rassemblement solidaire «NO CULTURE NO FUTURE» s’est déroulé durant quinze minutes samedi à Lausanne, place de l’Europe.
PATRICK MARTIN

En arrivant sur la place de l’Europe à Lausanne ce samedi vers 15 heures, on tombait nez à nez avec une foule silencieuse habillée de noir de laquelle se détachaient des panneaux blancs où on pouvait lire «NO CULTURE, NO FUTURE».

Le silence durera onze minutes, une pour chaque mois écoulé depuis la première fermeture des institutions culturelles. «Ça fait presque un an qu’on se sent oubliés, souffle Anne-Sophie les larmes aux yeux. Je ne sais pas trop quoi dire, à part que je ne veux pas que ma fille grandisse dans un monde sans théâtres, sans musées, sans culture.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.