Passer au contenu principal

Un incendie spectaculaireLa déchèterie de Saint-Prex ravagée par les flammes

L’espace de récolte des déchets, entièrement fait de bois, a été détruit durant la nuit de dimanche à lundi. Les pompiers étaient toujours sur place dans la matinée.

La superbe déchèterie de Saint-Prex a été la proie des flammes durant la nuit de dimanche à lundi.
La superbe déchèterie de Saint-Prex a été la proie des flammes durant la nuit de dimanche à lundi.
Photo: SIS Morget

Spectaculaire, l’incendie qui a détruit la déchèterie de Saint-Prex au milieu de la nuit ce lundi l’a été car les flammes sont montées si haut dans le ciel que les villages environnants ont tous pu voir qu’il se passait quelque chose d’important, pour ceux qui étaient debout vers 3 heures du matin. «On voyait clairement l’incendie depuis la banlieue lausannoise», glissait d’ailleurs un témoin venu de la capitale.

Tranchant par son style élancé et presque luxueux, tout de bois vêtu, le bâtiment où sont récoltés les déchets des habitants a été inauguré en 2011 et semble ce lundi complètement anéanti. «Ce sera aux experts de déterminer ce qu’il en est, mais il est clair que les dégâts sont très lourds», explique le capitaine Sébastien Pahud, qui a dirigé l’intervention pour le compte du SIS Morget. «Nous avions au total 55 hommes sur place, avec le renfort d’unités venues de Lausanne.»

Bâtiment détruit

Dans la matinée, des pompiers étaient encore en train d’arroser la carcasse noircie par les flammes, dans un spectacle de désolation, même si aucun blessé n’est à déplorer. «Vu l’état de l’avancement du feu sur le bâtiment en question, nous avons surtout cherché à protéger les alentours, comme les champs voisins et l’entreprise Fischer Connectors, qui est juste à côté.»

«Nous avons surtout cherché à protéger les bâtiments voisins»

Capitaine Sébastien Pahud, chef d’intervention du SIS Morget

Une enquête a été diligentée pour connaître les causes du départ de feu, l’herbe entassée étant une cause possible à cette période de l’année. Mais comme des containers ont également la proie des flammes à la déchèterie voisine de Buchillon, certains se posent des questions sur le lien entre les deux sites tout de même très proches: «A l’heure actuelle, alors que l’enquête vient de débuter, rien n’indique que ces deux cas sont liés», assure le porte-parole de la police cantonale.

Cette intervention a nécessité l’engagement d’une cinquantaine de pompiers au plus fort du sinistre, provenant du SIS Morget et du SPSL (Lausanne). Des patrouilles de la Police Région Morges et de la gendarmerie se sont également déplacées, tout comme le Soutien sanitaire opérationnel. Des membres de la Municipalité de Saint-Prex, ainsi que des employés communaux, se sont également rendus sur place durant la nuit.