Passer au contenu principal

Recours contre l’abattage d’arbresLa défense de la biodiversité urbaine s’organise à Aigle

Un groupe de défense de la biodiversité urbaine vient de se constituer à Aigle. Première mesure: un recours au Tribunal cantonal contre l’abattage de deux arbres.

GAIA au chevet des arbres d’Aigle. Le groupe s’est constitué à la suite de l’abattage d’arbres dans le parc Mon-Séjour, qui avait créé l’émoi dans une partie de la population.
GAIA au chevet des arbres d’Aigle. Le groupe s’est constitué à la suite de l’abattage d’arbres dans le parc Mon-Séjour, qui avait créé l’émoi dans une partie de la population.
CHANTAL DERVEY

À la suite du traumatisme né, chez certains habitants, de l’abattage d’arbres vénérables mais jugés dangereux dans le parc Mon-Séjour («24 heures» des 19 novembre et 2 décembre), des Aiglons viennent de constituer le Groupe aiglon d’intérêt arboricole (GAIA). «Ce groupe de défense de la biodiversité urbaine est constitué d’élus, de citoyens tous amoureux des arbres et conscients de leur potentiel essentiel en ville», déclare Bernard Borel, conseiller communal d’AlternativeS-Les Verts.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.