Passer au contenu principal

Bilan humain du Covid-19La deuxième vague est plus meurtrière que la première

La Suisse est aujourd’hui lanterne rouge de la deuxième vague. Les décès quotidiens ont dépassé le pic du printemps et le pire est peut-être encore à venir.

En termes de mortalité, les indicateurs laissent penser que cette seconde vague est pire que la première.
En termes de mortalité, les indicateurs laissent penser que cette seconde vague est pire que la première.
keystone-sda.ch

Le pic de décès quotidiens dépasse celui du mois d’avril

La deuxième vague a atteint un pic meurtrier plus haut début novembre qu’au printemps 2020. Et les décès hebdomadaires, semaine après semaine, sont toujours en hausse. Ainsi, 526 morts sont à déplorer au cours de la semaine dernière contre 352 la semaine précédente. Antoine Flahault est le directeur de l’Institut de santé globale à l’Université de Genève: «C’est une tragédie. Le Covid est en train de devenir l’une des premières causes de mortalité cette année dans la plupart des pays et certainement à Genève. Tous les pays tempérés de l’hémisphère Nord ont connu une circulation du virus de plus en plus intense.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.