Passer au contenu principal

De retour sur les bancs d’école 3/3La distance sociale remodèle l’enseignement

Pour respecter les mesures sanitaires, les enseignants doivent repenser leur manière de travailler. Quand c’est véritablement possible.

Le respect des distances n’est pas sans incidences sur l’enseignement. Exemple parlant dans la classe de Loris Delacrétaz, à Cossonay.
Le respect des distances n’est pas sans incidences sur l’enseignement. Exemple parlant dans la classe de Loris Delacrétaz, à Cossonay.
Jean-Paul Guinnard

La première semaine d’école post-confinement s’est globalement déroulée dans de bonnes conditions. Et cela ne ressort pas d’un lisse communiqué du Département de la formation, mais de l’avis des syndicats d’enseignants. Ceux-ci avaient fait part de leur inquiétude face à la possibilité de respecter les mesures sanitaires. Il semble qu’au final, les choses se passent à satisfaction. Leurs représentants n’ont en tout cas pas reçu une avalanche de signaux négatifs, disent-ils. «Les rituels ont été mis en place, le fréquent lavage des mains prend beaucoup de temps mais ne pose pas de gros problèmes logistiques, relève Gregory Durand, président de la Société pédagogique vaudoise. Mais on voit que la reprise par demi-groupe était vraiment essentielle.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.