Passer au contenu principal

GenèveLa distribution alimentaire draine davantage de monde

La foule ne cesse de grossir à Genève, lors du partage des aides alimentaires en pleine pandémie.

Les personnes qui attendent doivent respecter la distanciation sociale.
Les personnes qui attendent doivent respecter la distanciation sociale.
KEYSTONE

A Genève, la distribution d'aide alimentaire à la patinoire des Vernets attire de plus en plus de monde. Samedi, 2600 sacs ont été remis aux personnes poussées dans la précarité par la crise sanitaire, contre 1683 il y a une semaine.

«Les premiers sont arrivés à 4h30 alors que les portes ouvrent à 9h00», a indiqué Silvana Mastromatteo, responable de la Caravane de la Solidarité, l'association à l'initiative de cette distribution. Au milieu de la matinée, la queue s'étirait sur plus d'un kilomètre, jusqu'à la pointe de la Jonction.

Il fallait patienter plusieurs heures pour avoir son colis de provision. Dans cette queue disciplinée et encadrée par des bénévoles, de nombreux illégaux qui travaillent dans l'économie domestique ou la restauration. La pandémie a brusquement supprimé leurs revenus.

«Les portes ouvrent à 9h»

Malgré l'affluence record de samedi, tout le monde a pu être servi, indique la Ville de Genève, qui coordonne la distribution. La magistrate en charge de la cohésion sociale, Esther Alder, craint que la situation ne se péjore. L'élue Verte appelle notamment au renouvellement de l'opération de régularisation Papyrus.

«Cette distribution massive de nourriture a aussi révélé la formidable solidarité dont sait faire preuve Genève», a ajouté la magistrate. Depuis vendredi matin, les donateurs ont également fait la queue aux Vernets pour amener des denrées.

Solidarité

Les colis ont été préparés par 200 bénévoles jusqu'au milieu de la nuit. Des paquets ont aussi été remplis avec des fournitures pour les bébés.

Silvana Mastromatteo s'inquiète du nombre toujours plus important de personnes qui viennent aux distributions. «Nous devons réfléchir à la suite du mouvement avec tous les partenaires, publics et associatifs», indique-t-elle. A priori, l'association devrait pouvoir utiliser l'infrastructure de la patinoire des Vernets jusqu'au 6 juin.

(ATS/NXP)