Passer au contenu principal

Imprimer de la viande en 3DLa fausse viande… devient de plus en plus vraie

Avec ses imprimantes 3D, la société Redefine Meat assure pouvoir produire «des morceaux entiers de viande similaires à ceux d’une vache».

L’amas de lignes rouges et blanches censé ressembler à un morceau de bœuf peine à vous mettre l’eau à la bouche?  Pourtant, selon les analystes, ce marché de la viande à base de plantes pourrait atteindre 140 milliards de dollars d’ici à 2030.
L’amas de lignes rouges et blanches censé ressembler à un morceau de bœuf peine à vous mettre l’eau à la bouche? Pourtant, selon les analystes, ce marché de la viande à base de plantes pourrait atteindre 140 milliards de dollars d’ici à 2030.
Reuters

En observant l’amas de petites lignes rouges et blanches grandir derrière la vitre d’une imprimante 3D et le résultat final, censé ressembler à un morceau de bœuf, la fausse viande proposée par la société Redefine Meat peine à vous mettre l’eau à la bouche. Et pourtant, même un grand chef, comme l’Israélien Assaf Granit (récemment étoilé à Paris avec son restaurant Shabour) arrive à se faire surprendre. «Cela ne fait aucun sens! C’est votre esprit, vos connaissances qui se battent avec votre bouche», raconte le cuisinier en testant leur produit.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation