Passer au contenu principal

VaudLa fermeture des quais d’Ouchy a été «très bien accueillie»

Durant chaque week-end de cet été, les piétons ont pu s’approprier les quais d’Ouchy. Une expérience qui pourrait bien être renouvelée l’an prochain.

La population lausannoise pourra peut-être à nouveau profiter de quais sans voiture l’été prochain à Ouchy (archives).
La population lausannoise pourra peut-être à nouveau profiter de quais sans voiture l’été prochain à Ouchy (archives).
KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La Ville de Lausanne n’exclut pas de rééditer l’expérience de l’été, durant lequel les voitures étaient bannies chaque week-end sur les quais d’Ouchy et de Belgique.

Réalisée de fin mai à fin septembre, la fermeture de ce tronçon emblématique a été «très bien accueillie», relève Florence Germond, la municipale lausannoise en charge notamment de la mobilité. «Nous avions pris cette décision dans un esprit Covid, et plus généralement pour permettre à la population de se réapproprier l’espace public», rappelle-t-elle, interrogée par Keystone-ATS.

Mme Germond remarque que ce sont surtout les vélos et les trottinettes qui ont profité d’une route sans voiture. Les piétons sont majoritairement restés sur leur chemin habituel, tout au bord du lac. Outre les deux roues, les usagers des terrasses et les restaurants ont été les grands gagnants de l’opération grâce à la disparition des nuisances sonores, poursuit l’élue socialiste.

«Nous n’avons eu aucune plainte de la population, ce qui est bon signe sachant que les gens ne se gênent pas de critiquer quand quelque chose leur déplaît», note Mme Germond.

Deuxième édition pas exclue

Seul petit bémol, quelques commerçants ont regretté la disparition des places de stationnement. Et s’il y a eu quelques ralentissements durant les premiers week-ends sur les routes avoisinantes, le temps que les automobilistes changent d’habitude, la fermeture des quais n’a pas congestionné le sud de la capitale olympique.

Pour la suite, Florence Germond affirme que Lausanne va «garder quelque chose de cette expérience». Elle ne peut toutefois pas encore dire si elle sera reproduite. «C’est une possibilité», relève-t-elle. Une chose semble toutefois certaine, une fermeture à la circulation interviendrait à nouveau durant les week-ends de l’été, lorsque la demande de la population existe vraiment.

Pour mémoire, Lausanne a pris plusieurs mesures ces derniers mois pour diminuer la place de la voiture en ville. Outre les quais à Ouchy, la rue Centrale a notamment été réservée au marché le samedi et une partie du quartier de la Cité a été transformée en zone piétonne. Le paysage du chef-lieu vaudois a aussi été modifié avec l’aménagement de plusieurs bandes cyclables et l’extension de terrasses, en lien avec la crise sanitaire.

ATS/NXP