Passer au contenu principal

AlimentationLa folie des «dim sum» s’empare de la Suisse

Avec Madame Sum, trois anciens étudiants de l’École hôtelière de Lausanne comptent bénéficier du succès mondial rencontré par le célèbre ravioli asiatique.

Tobia Tagliacozzo, Yves Jäger et Arnaud Verschueren sont à l’origine de Madame Sum en Suisse.
Tobia Tagliacozzo, Yves Jäger et Arnaud Verschueren sont à l’origine de Madame Sum en Suisse.
PASCAL MORA

«Des couleurs et des formes parfaitement réussies, des saveurs marquées pour un dim sum revisité aux saveurs locales et de saisonTirée du site de Gault&Millau, cette description fait allusion aux dumplings proposés sur la carte de Madame Sum, une nouvelle enseigne d’origine zurichoise.

Venues d’Asie sous de multiples recettes et appellations (momo au Tibet, xiao long bao en Chine, dumpling en Occident), ces petites bouchées à base de pâte de blé et de farces diverses et gourmandes connaissent en Suisse un succès croissant rappelant celui des sushis japonais. En plus d’être proposées dans la plupart des restaurants chinois à titre d’entrées, elles se retrouvent à la carte de quelques enseignes spécialisées comme, à Genève, Le Dim Sum Gourmand ou Bao Steam Kitchen.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.