Passer au contenu principal

Initiative sur la libre circulation«La formation des générations futures et le socle de notre prospérité sont en jeu»

Le peuple suisse se prononcera bientôt sur l’initiative visant à limiter la circulation des personnes avec l’UE. Patrick Odier redoute que la recherche scientifique soit freinée en cas d’acceptation.

Pour Patrick Odier, l’accès aux programmes-cadres de recherche européens a permis à la Suisse de figurer parmi les meilleurs en termes d’innovation scientifique.
Pour Patrick Odier, l’accès aux programmes-cadres de recherche européens a permis à la Suisse de figurer parmi les meilleurs en termes d’innovation scientifique.
Yvain Genevay

Un dimanche de votation qui fait peur. Le 27 septembre prochain, le peuple se prononcera sur l’initiative de l’UDC destinant à mettre fin la libre circulation des personnes avec l’Union européenne. L’ensemble des accords bilatéraux qui rythment notre relation avec l’UE pourrait être dénoncé. Patrick Odier, entrepreneur-banquier et membre de l’Association de Genève des fondations académiques, livre ses vues sur les conséquences possibles pour la formation et la recherche suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.