Passer au contenu principal

Le casse-tête de la DôleLa France ferme le parking, les skieurs suisses restent en rade

La fermeture du parking du télésiège des Dappes, situé sur sol français, condamne l’accès aux pistes du massif de la Dôle. La situation, ordonnée par un arrêté préfectoral, durera au moins jusqu’au 7 janvier.

Situé sur sol suisse, le télésiège des Dappes, qui mène aux pistes du massif de la Dôle (photo de février 2007), n’est accessible qu’en se parquant sur sol français.
Situé sur sol suisse, le télésiège des Dappes, qui mène aux pistes du massif de la Dôle (photo de février 2007), n’est accessible qu’en se parquant sur sol français.
ALAIN ROUÈCHE-A

Le domaine de la Dôle, qui s’apprêtait enfin à rouvrir ses pistes, va devoir prendre son mal en patience. Cette fois, ce n’est pas le manque de neige qui est en cause, mais un arrêté de la Préfecture du Jura interdisant l’accès et le stationnement au parking des Dappes situé sur sol français. Or, c’est le seul parking qui accueille les skieurs voulant accéder au télésiège suisse menant au massif de la Dôle.

Claire Devillers, responsable communication chez Sogestar, la société des Rousses qui exploite le domaine de la Dôle, a accueilli la nouvelle avec incompréhension. «On ne s’y attendait pas du tout, lâche-t-elle. On regrette de ne pas avoir été informés en amont. On avait déjà commencé à damer les pistes car le sommet était finalement assez enneigé.» Les exploitants du domaine franco-suisse, rebaptisé «Jura sur Léman» l’été dernier, comptaient notamment sur la venue de familles genevoises, dont les enfants sont encore en vacances scolaires cette semaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.