Passer au contenu principal

Élection à la MunicipalitéLa gauche conserve ses six sièges à Lausanne

Le PLR n’a pas réussi à décrocher un deuxième siège à la Municipalité. À droite, seul le sortant Pierre-Antoine Hildbrand est réélu. De son côté, le ticket rose-rouge-vert fait un carton plein.

L’Hôtel de Ville de Lausanne
L’Hôtel de Ville de Lausanne
Keystone

La gauche lausannoise maintient ses positions à l’Hôtel de Ville. Dimanche, à l’occasion du second tour de l’élection à la Municipalité, le camp rose-rouge-vert voit ses six candidats élus. Sur les sept sièges que compte l’Exécutif de la Ville.

Le syndic Grégoire Junod (PS) termine en tête avec 64,8% des voix. Il est suivi de Florence Germond (PS) (63,7%) et de la nouvelle venue socialiste Émilie Moeschler (63,3%). La sortante verte Natacha Litzistorf récolte (63,2%) et le popiste David Payot (61,2%). Xavier Company (V) ferme la marche à gauche avec (60,2%)

La droite qui a fait campagne sur le thème «5-2» à la Municipalité, échoue à décrocher un deuxième siège à la Municipalité. Seul, le sortant PLR Pierre-Antoine Hildbrand (41,8%) est réélu. Sa colistière, la députée libérale-radicale Florence Bettschart-Narbel, termine à la huitième place.

Pour ce second tour, le taux de participation s’est élevé à 27,4%.

46 commentaires
    S123

    Je suis de gauche et vote à gauche. Par contre Xavier Company ne représente pas. C’était trop facile d’être « élu ‘ au deuxième tour avec l’alliance faite avec le PS. Il est arrivé dernier Payot (élu grâce au PS). Xavier Company représente tout ce que nous combattons, le manque d’éthique, décence et l’avidité que ronge notre planète. Il est certes, parce qu’il a fait un coup très bas, sans hésiter un second à diviser son propre parti, car c’est bien Daniel Dubas qui a été aux urnes. Goût amer d’une victoire qui a été volée.... Pas propre et pas éthique... Ces casseroles il va les traîner tout sa vie. Ce n’est plus possible pour moi de voter vert après ça