Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

L’invitéLa gauche est le Brutus du libéralisme

«Les activités politiques dans notre société, et donc aussi les partis de gauche, doivent leur existence au libéralisme.»

De l’usage de la liberté

8 commentaires
Trier:
    Lorenzo18

    Je salue l'effort de l'auteur, avec cette tentative de désambiguation, mais je crois que l'auteur comprends peu les griefs des "gauchistes" envers le libéralisme économique dure.

    On confonds pluralisme d'opinion et de philosophie, avec le néo-libéralisme économique, ses excès et les inégalités qu'elle créent. Tout être humain a le droit à une vie digne et à ce que ses besoins fondamentaux soit couvert. Hors dans de nombreux pays du monde, on est loin du compte et le néo-libéralisme dure, farouchement appliqué pendant les 50 ans dernières années, n'a certainement pas aidé à créer un monde plus juste, tout au plus à le rendre plus profitable pour certains. Nous en avons pour preuve les statistique qui soulèvent la fraction infinitéssimale de personne contrôlant une grand majorité des ressources sur notre planète.

Articles en relation