Passer au contenu principal

Élections communalesLa gauche lausannoise garde son écrasante majorité

Comme il y a cinq ans, le PLR ne parvient pas à ravir le 2e siège qu’il espère retrouver depuis 2006. Le syndic Grégoire Junod arrive premier; deux nouvelles têtes entrent à la Municipalité.

La gauche a une nouvelle fois raflé la mise à Lausanne. De gauche à droite, le PLR Pierre-Antoine Hildbrand, Florence Germond (PS), Émilie Moeschler (PS), Grégoire Junod (PS), Natacha Litzistorf Spina (Verts), David Payot (POP), Xavier Company (Verts).
La gauche a une nouvelle fois raflé la mise à Lausanne. De gauche à droite, le PLR Pierre-Antoine Hildbrand, Florence Germond (PS), Émilie Moeschler (PS), Grégoire Junod (PS), Natacha Litzistorf Spina (Verts), David Payot (POP), Xavier Company (Verts).
Jean-Bernard Sieber/ARC

Ce dimanche ensoleillé à Lausanne, les rues sont presque désertes. Il faut se rendre à la Palud pour trouver un peu d’animation avec des petits attroupements soigneusement distancés les uns des autres. La nouvelle Municipalité de Lausanne s’y retrouve, un gobelet de vin mousseux à la main. L’humeur est douce, hormis pour les quelques perdants qui, à vrai dire, commencent à avoir un peu l’habitude.

Ce 28 mars, les Lausannois ont confirmé l’orientation prise depuis 2006, l’année où la majorité rose-rouge-verte a atteint six représentants pour l’Exécutif. Depuis, malgré ses efforts, la droite ne parvient plus à se frayer un chemin jusqu’aux commandes de la ville.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.