Passer au contenu principal

Portrait de Joël CorminboeufLa légende de Neuchâtel Xamax en a encore sous le pied

L’ancien pensionnaire de la Maladière avoue n’avoir jamais fait complètement le deuil de sa carrière écourtée par les blessures. Avis aux amateurs: l’habitant de Cudrefin se cherche un nouveau défi comme entraîneur.

Joël Corminboeuf, légende de Neuchâtel Xamax et ancien portier de la Nati, cherche un club à entraîner.
Joël Corminboeuf, légende de Neuchâtel Xamax et ancien portier de la Nati, cherche un club à entraîner.
24 heures/Odile Meylan

Dites «Joël Corminboeuf» et vous verrez les yeux des supporters de Xamax briller d’un éclat particulier. Même au-delà des frontières de Neuchâtel, l’ancien gardien aux bouclettes blondes et à la dentition impeccable sur les vieilles cartes à dédicace a laissé une trace indélébile dans la mémoire des adorateurs d’un foot qui n’existe plus.

C’était le temps où le grand Joël devait expliquer à des gens incrédules que le football était son métier principal à côté de son emploi dans l’entreprise familiale de ferblanterie et sanitaires (où il travaille toujours). Celui, aussi, où il participait à deux matches par week-end: titulaire chez les jeunes et sur le banc en première équipe, en attendant son heure. «Aujourd’hui, ça ne serait plus possible et les joueurs ne seraient plus d’accord», ajoute l’enfant de Domdidier (FR), 56 ans aujourd’hui.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.