Passer au contenu principal

Portrait de Brigitte PythoudLa lionne s’est battue toute sa vie pour l’accès à l’écrit

La fondatrice et directrice de l’association romande Lire et Écrire a fait de l’illettrisme un vrai sujet de société.

Brigitte Pythoud, fondatrice et directrice de Lire et Écrire, prend sa retraite après trente-deux ans d’activité.
Brigitte Pythoud, fondatrice et directrice de Lire et Écrire, prend sa retraite après trente-deux ans d’activité.
Vanessa Cardoso

Le destin de Brigitte Pythoud prend racine dans un foyer pour apprentis à la fin des années 70. Étudiante à l’Université de Fribourg, elle travaille comme nettoyeuse quand un jeune résident qui vient régulièrement «faire causette» l’interpelle: «Hier, j’ai lu toute la soirée!» Lu quoi? «Il m’a répondu: «une page». Cet échange m’a fait prendre conscience à quel point l’illettrisme me touchait.» L’étudiante, déjà active au sein d’une association qui œuvre pour la dignité de chacun, y consacre son mémoire en travail social. Elle pose ainsi les bases du combat de sa vie, qui se cristallise en 1988 avec la fondation de l’Association romande Lire et Écrire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.