Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Nouvelle Maison de l’environnementUn paresseux veillera sur 180 fonctionnaires

Le paresseux surplombant le hall d’entrée de la Maison de l’environnement à Lausanne est l’œuvre des artistes bâloises Claudia et Julia Müller

Petit mais expérimental

Les épais murs internes en briques de terre crue vont réguler naturellement l’hygrométrie et la température à l’intérieur du bâtiment.

Échanges favorisés

Révolutionnaire dans sa structure, la Maison de l’environnement opte pour un aspect extérieur peu spectaculaire. Le résultat d’une recherche d’efficience.

«Il n’était pas question d’intégrer un aspect spectaculaire, qui est, par définition, bien souvent contraire aux principes du développement durable.»

Jean-Baptiste Ferrari, architecte lauréat du concours organisé pour concevoir la Maison de l’environnement
La cafétéria logée au dernier étage dispose même d’une petite terrasse.
L’intérieur du bâtiment, et notamment les deux atriums centraux, sont beaucoup plus spectaculaires que l’extérieur.
Les deux atriums centraux apportent de la lumière à l’intérieur du bâtiment.
1 / 4
11 commentaires
Trier:
    Liberté et patrie 1798

    Au lieu de mettre un mammifères arboricoles,qui est le paresseux accroché à ça branche d'arbres.

    J'aurais mis une statue de type artistique Soviétique à la gloire de Greta 🇸🇪,grande prêtresse de l'écologie politique de la gauche internationale et de la désobéissance civil.

    Dans l'entrée de ce nouveau bâtiment de l'Etat de Vaud du département de l'environnement.

    Mais ils ont choisie le paresseux comme emblème qui doit les ressemblé au département de l'environnement ? 🤭